Pages Menu
logo_sihat
Menu

Posté le 11 Juin, 2017 dans Actus, Les derniers articles

Des micro plastiques découverts dans le sel de table

Des micro plastiques découverts dans le sel de table

Le sel de table serait-il devenu néfaste pour la santé ? Les résultats d’une étude menée par une équipe de chercheurs malaisiens de l’université Putra Malaysia, publiés dans la revue Scientific Reports en avril 2017, soulèvent une sérieuse problématique quant à notre alimentation quotidienne.

 

Des résultats alarmants

8 millions de tonnes de déchets plastiques… telle est l’impressionnante quantité déversée ou échouée dans les océans chaque année. Les répercussions sur la vie animale et végétale sont d’autant plus graves qu’elles bouleversent la chaîne alimentaire, intoxiquant poissons et autres denrées, dont certaines finissent dans nos assiettes. Ils ne sont pas les seuls : des scientifiques malais désignent désormais le sel comme la nouvelle victime de ces polluants chimiques.

De fait, l’analyse d’échantillons anonymes provenant de 17 marques issues de 8 pays, dont la France, a révélé la présence de micro particules de plastiques dans 16 d’entre eux. Le seul à ne pas en contenir est français.

Ces polluants chimiques sont majoritairement issus de la décomposition de déchets plastiques abandonnés par des touristes ou des bateaux de pêche.

Le nouveau mal polluant du XXIe siècle

Au vu de la pollution omniprésente du milieu marin par les déchets plastiques, la présence de microplastiques dans le sel est une preuve supplémentaire que la santé des océans est en péril.

“Nous pensons que la plupart des produits issus de la mer sont contaminés avec des microplastiques”, affirme Ali Karami, premier auteur de l’étude menée par l’université Putra Malaysia. Une nouvelle d’autant plus alarmante qu’ “ils [les microplastiques] ont une durée de vie très longue et peuvent persister dans l’environnement durant des décennies”, déclare Abolfazl Golieskardi, principal collaborateur de Ali Karami.

Des résultats qui désignent la pollution par le plastique comme l’un des principaux maux du XXIe siècle. Cependant, Ali Karami précise que si la quantité de microplastiques dans le sel n’est pas encore trop préoccupante à l’heure actuelle, “notre planète est en train d’être silencieusement conquise par ces ‘microbombes’” (source : Sciencesetavenir.fr, 31 mai 2017).

Une pollution qui gagne d’autant plus de terrain que selon une étude relevée par le Huffington Post : “plus de 8.000 milliards de micro-billes de plastique […] s’invitent dans les habitats aquatiques chaque jour “.

De quoi considérer votre salière d’un autre œil.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

bulletin Sihatmagazine

 

Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité de sihatmagazine a, abonnez-vous à notre newsletter.

Félicitation pour votre inscription.