Pages Menu
logo_sihat
Menu

Posté le 28 Mai, 2016 dans Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

 

La pression artérielle est la pression exercée par le sang sur la paroi des artères dans lesquelles il circule.

L’hypertension artérielle (ou HTA) consiste quant à elle en une pression trop élevée, qui peut survenir de façon permanente ou chronique.

On parle d’hypertension artérielle chez l’adulte lorsque la pression artérielle systolique est supérieure ou égale à 140 mmHg et la pression artérielle diastolique est supérieure ou égale à 90 mmHg.

Les causes principales de l’hypertension

 

On identifie plusieurs causes à cette pathologie, dont les plus importantes sont :

– l’hérédité ;

– l’âge ;

– l’excès de poids ;

– l’excès de sel ;

– l’alcoolisme ;

– la sédentarité ;

– le stress ;

– certains médicaments tels que les corticoïdes, les AINS et les sympathomimétiques ;

– les pilules contenant des œstrogènes ;

– les drogues ;

– la glycyrrhizine (une substance contenue dans la réglisse notamment).

 

Quels sont les symptômes ?

 

Différents signes fonctionnels de l’hypertension artérielle peuvent être observés :

– des céphalées occipitales matinales ;

– des vertiges ;

– un bourdonnement d’oreille persistant ;

– des « mouches volantes » ;

– des crises d’épistaxis (saignements de nez).

Une tension artérielle en hausse continue, constatée par un médecin, témoigne de la gravité de la pathologie. 

 

Quelles sont les conséquences ?

 

– pour le cœur

L’hypertension artérielle entraîne une rigidification des artères, le cœur devant alors travailler davantage pour pomper le sang. Ce phénomène peut avoir de graves conséquences, telles qu’une hypertrophie ventriculaire gauche (HVG), une insuffisance cardiaque ou une insuffisance coronarienne.

– pour le cerveau

C’est l’organe le plus affecté en cas d’hypertension car des plaques d’athéromes vont se forger au niveau des artères cérébrales. Ces artères vont alors se scléroser et perdre leur souplesse. Par conséquent, des risques de d’accident ischémique transitoire (AIT) et d’hémorragie cérébrales sont à redouter.

– pour les reins

L’hypertension artérielle peut provoquer insuffisance rénale et lésions artériolaires.

– pour les vaisseaux sanguins

Cette pathologie augmente les risques d’anévrisme, ainsi que de dissection pour les gros vaisseaux sanguins et de rétinopathie pour les petits vaisseaux.

 

Comment prévenir l’hypertension artérielle ?

 

– Réduire sa consommation de sel

En passant dans l’organisme, le sodium contenu dans le sel provoque un transfert de l’eau se trouvant dans les cellules et les tissus vers le sang. Cela entraîne une augmentation du volume sanguin qui accroît de facto la pression artérielle, celle-ci étant proportionnelle au débit cardiaque et au volume sanguin.

Pour réduire sa consommation de sel, il est recommandé de ne pas saler l’eau de cuisson. On évitera également les plats préparés en grandes surfaces (soupes, quiches, plats surgelés, etc.), extrêmement riches en sel ; le fromage et la charcuterie devront être consommés avec modération.

– Exercer une activité sportive régulière

Il ne s’agit pas ici d’exercices physiques intenses : des efforts mesurés réalisés quotidiennement peuvent suffire à diminuer la pression artérielle. Parmi les actions recommandées figurent la montée d’escaliers plutôt que l’utilisation d’ascenseurs, quelques minutes de marche chaque jour pour de courts trajets ou encore la pratique régulière du footing. S’adonner à un sport de loisir ou faire du vélo sont aussi indiqués.

– Réaliser un régime hypocalorique (en cas de surpoids)

– Arrêter de consommer du tabac et de l’alcool

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

bulletin Sihatmagazine

 

Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité de sihatmagazine a, abonnez-vous à notre newsletter.

Félicitation pour votre inscription.