Pages Menu
logo_sihat
Menu

Posté le 13 Juin, 2017 dans Médecine Prophétique, Remèdes Naturels Médecine Prophétique

La place de la diététique dans la médecine arabo-musulmane

La place de la diététique dans la médecine arabo-musulmane

Les prescriptions alimentaires tiennent une place importante dans l’Islam ; dans le Coran comme dans la tradition prophétique. Toute nourriture est un don du Créateur qui permet aux créatures, de subvenir à leurs besoins nutritionnels. Toutefois, certaines règles, clairement mentionnées dans les textes sacrés, sont à respecter pour des raisons religieuses, médicales, hygiéniques ou encore diététiques.

 

 

Dans la médecine arabo-musulmane, la diététique tire ses origines des textes sacrés : le Coran et les Hadiths. La modération en matière de nourriture et le fait de s’alimenter sainement sont indispensables pour être en adéquation avec la spiritualité.

Les excès alimentaires dans le Coran et les ahadiths

Le Saint Coran est très explicite à propos de l’excès de nourriture : « (…) mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès ». (Sourate 7 verset 31). Le gaspillage est aussi un péché et il est interdit dans le verset suivant : « Et ne gaspillez point car Il n’aime pas les gaspilleurs. » (Sourate 6 verset 141).

L’excès de nourriture engendre des conséquences négatives sur la spiritualité et la santé physique, psychique, sociale ou encore intellectuelle.

Le Prophète alayhi salatou wa salam a dit : « L’homme n’a pas rempli de récipient pire que son estomac. Quelques bouchées suffisent pour se restaurer. Si l’homme tient à manger plus, qu’il réserve un tiers pour la nourriture, un tiers pour l’eau et le dernier tiers pour l’air. » (Rapporté par Thirmidi dans les Sounan n°2380). De même, « La satiété exagérée affaiblit les forces et le corps, (…). » selon Ibn Al-Qayyim.

Il est donc recommandé de manger juste ce qu’il faut, afin de se maintenir en bonne santé, d’éviter le gaspillage et d’être conforme aux lois divines.

La qualité des aliments dans le Coran

Le Coran recommande, à plusieurs reprises, de consommer de bons aliments, sains et licites : « Ô vous qui avez cru ! Mangez des choses bonnes que Nous vous avons accordées (..). » (Sourate 2 verset 172). On peut encore citer : « C’est Lui qui a créé les jardins, treillagés et non treillagés ; ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses ; [de même que] l’olive et la grenade, d’espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent ; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. » (Sourate 6 verset 141).

Parmi les produits alimentaires licites et recommandés par le Coran et la Sunna, on peut citer : le lait, les viandes de bétail, le poisson et le miel notamment. Concernant le miel, le Coran lui prête une valeur médicale à travers le verset suivant : « Il sort de leur ventre une liqueur aux couleurs différentes où se trouve une source de guérison pour les humains. » (Sourate 16 Verset 69).

Les fruits et légumes comme les dattes, la grenade, la courge, l’olive sont également très appréciés.

Les aliments illicites dans les textes sacrés de l’islam

Les aliments illicites sont également explicités dans le Coran et la Sunna. Dans la sourate 5 verset 3, Allah subhanou wa ta’ala dit : « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. » 

Toutefois, Allah, dans son immense miséricorde dit aussi : « Mais quiconque en mange sous contrainte, et n’est ni rebelle ni transgresseur, alors Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (sourate 16 verset 115).

La consommation de la viande de porc est interdite en Islam, principalement pour des raisons hygiéniques et diététiques. La science a confirmé que le sang contient une grande variété de toxines et des résidus de produits chimiques absorbés à travers la nourriture. Ceci explique aussi la prescription de l’abattage rituel en Islam qui permet de diminuer la souffrance de l’animal tout en le « vidant » au maximum de son sang donc de ses toxines.

La médecine Prophétique et la Théorie des humeurs

Comment mentionner la médecine prophétique sans parler de l’incontournable ouvrage L’authentique de la Médecine Prophétique de Ibn Al-Qayyim (691-751H). Pour bien saisir les préceptes de cet ouvrage, il est important de préciser qu’à son époque, Ibn Al-Qayyim l’écrit dans le contexte suivant : la théorie des humeurs d’Hippocrate qui est dominante. C’est une des théories à la base de la médecine antique. L’humeur servait à désigner les liquides qui circulent dans l’organisme comme le sang ou la lymphe.

Selon cette théorie, le corps humain est constitué de 4 éléments fondamentaux à savoir : l’air, le feu, l’eau et la terre. Chaque élément possède 4 « qualités » ou « natures » : chaud ou froid, sec ou humide. Ces éléments qui s’opposent réciproquement, doivent coexister de façon harmonieuse dans l’organisme pour que l’individu soit en bonne santé. Tout déséquilibre mineur peut entraîner une dégradation de l’humeur et tout déséquilibre majeur menace la santé de l’individu. Rééquilibrer ces qualités permet de rééquilibrer un organisme malade.

C’est dans le traité De la nature de l’homme qu’Hippocrate expose clairement la théorie des Humeurs. Il part du principe que dans le corps humain, il y a 4 fluides principaux :

  • Le sang : Collecté dans le cœur, il s’écoule dans tout l’organisme. La nature du sang est chaude et humide, l’élément qui lui correspond est l’air.

  • La bile jaune : Il s’agit d’une substance gluante et jaunâtre. Cette humeur peut elle aussi se répandre dans tout le corps. L’excès de bile jaune produit la jaunisse. Pour lui, la bile jaune est sèche et chaude, l’élément qui lui correspond est le feu.

  • Le phlegme : Appelé aussi pituite c’est le liquide plus ou moins clair qui encombre le nez et coule par les narines en cas de rhume ou de rhinopharyngite. Sa couleur et sa consistance changent pour devenir plus jaunâtre et muqueux en fonction de l’évolution de la maladie. Le phlegme provient du cerveau et sa nature est froide et humide. L’élément qui lui correspond est l’eau.

  • La bile noire : Appelée aussi mélancolie ou plus tard atrabile, la bile noire provient de la rate. Elle est de nature froide et sèche. L’élément qui lui correspond est la terre.

Des médecins arabo-musulmans ont effectué un travail pour établir un parallèle entre les préceptes délivrés par les textes sacrés de l’islam et la théorie des humeurs. Il est important d’intégrer ces notions pour bien comprendre l’ouvrage d’Ibn Qayyim.

La Théorie des Humeurs : quel rapport avec l’alimentation ?

Une classification des aliments a été effectuée pour savoir quels aliments manger en fonction de son tempérament prépondérant ou pour pouvoir rééquilibrer les déséquilibres, et soigner les maladies. Ces notions sont abordées dans les livres traitant de la médecine prophétique. Étant donné le contexte d’écriture de certains ouvrages arabo-musulmans, les théories sont très proches de la théorie des humeurs qui fait foi à l’époque. Compte tenu de ces principes, l’apport musulman a donc été, en partie, d’étudier les qualités dominantes de certaines substances afin d’enrichir la classification.

CLASSIFICATION DES ALIMENTS EN FONCTION DE LEURS QUALITES ET DE LEURS DEGRES – Sihatmagazine

ALIMENTS

 

 

QUALITES

   
 

CHAUD

FROID

HUMIDE

SEC

DEGRES

Aubergine

Banane

Beurre

Beurre rance

1er degré

Blette

Canne à sucre

Celeri

Chicorée en été

Chicorée en hiver

Citron acide

Citron (pulpe)

Citron (graine, écorce, feuilles)

Coing

Concombre sauvage

2e degré

Courge

Dattes (‘ajwa)

1er – 2e degré

Dattes mûres (Busr)

Dattes (Tamr)

1er – 2e degré

Dattes fraîches (rutab)

Dattes vertes (Balah)

Eau

Figues

Fromage

Fromage vieilli salé

Graisse

Grenades aigres

Grenades sucrées

Jaune d’œuf

Jujube frais

Jujube séché

Kabâth (fruit de l’Arak)

Lait

Lentille

Melon

Miel
Pépin de raisins

Poireau
Raisins

Raisins secs

1er degré

Riz

Sauterelles

 

 

 

CLASSIFICATION DES ALIMENTS EN FONCTION DE LEUR QUALITES ET DE LEURS DEGRES – sihatmagazine

VIANDES

CHAUD

FROID

HUMIDE

SEC

DEGRES

Canard

Coq

Faisan

2e degré

Gelinotte

Grive

Grue

Lézard

Oie

Outarde

Passereau

Pigeon

Poisson de mer

Poisson salé

Poule

1er degré

Viande d’agneau

2e degré

Viande d’antilope

Viande de bœuf

Viande d’onagre

Viande de chameau
Viande de chèvre

Viande de gazelle

Viande de lapin

Viande de veau

 

 

 

CLASSIFICATION DES ALIMENTS EN FONCTION DE LEUR QUALITES ET DE LEURS DEGRES – sihatmagazine

PLANTES ET CONDIMENTS

CHAUD

FROID

HUMIDE

SEC

DEGRES

Ail

4e degré

Aloes
Cèdre (graines)

Cresson
Fenugrec

1er -2e degré

Fleur de Henné

Gingembre

1er -2e degré

Guède
Grains de cersson

3e degré

Henné

1er-2e degré

Huile d’olive

1er degré

Jonc aromatique

2e degré

Narcisse

2e degré

Nigelle

3e degré

Oignon

3e degré

Spadice

2e degré

Palmite

1er degré

Truffe

3e degré

Vigne

Vinaigre

 

 

3e degré

 

Références :

L’authentique de la Médecine Prophétique – Ibn Al Qayyim Editions TAWBAH

Diététique en médecine arabo-persane –  YOUNOS Chafique et BELLAKHDAR Jamal

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

bulletin Sihatmagazine

 

Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité de sihatmagazine a, abonnez-vous à notre newsletter.

Félicitation pour votre inscription.