Pages Menu
logo_sihat
Menu

Posté le 29 Mai, 2016 dans Traitements M. Chinoise

L’acupuncture pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause

L’acupuncture pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause

 

La ménopause peut entraîner de nombreux désagréments comme des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes, des désagréments qui peuvent être soulagés à l’aide de l’acupuncture.

L’acupuncture est-elle capable d’améliorer le quotidien des femmes ménopausée ? C’est en tout cas ce que semble démontrer une étude américaine menée par un groupe de chercheurs du Wake Forest Baptist Medical Center.

 

Un soulagement des bouffées de chaleur

Les chercheurs se sont intéressés aux effets de l’acupuncture, une médecine chinoise traditionnelle, sur les symptômes liés à la ménopause. Ils ont donc suivi un groupe de 209 femmes âgées de 45 à 60 ans, des femmes qui étaient soit en période de péri-ménopause (période avant la ménopause), soit en post-ménopause. Ces femmes souffraient toutes de bouffées de chaleur ou de sueurs nocturnes plusieurs fois par jour. Pour le bien de leur étude les chercheurs ont divisé les femmes en deux groupes : le premier a reçu 20 traitements d’acupuncture durant les 6 premiers mois de l’année d’étude, puis a été suivi pendant les six mois suivants. Le second groupe n’a reçu des séances d’acupuncture que pendant les six derniers mois de l’étude.

A la fin de l’étude, les femmes du premier groupe ont observé une réduction de 36,7 % de leurs symptômes, la réduction n’a été que de 6 % pour le groupe n’ayant pas reçu de traitement d’acupuncture. Au bout d’un an, les femmes du premier groupe ont observé une réduction de 29,4 % de leurs symptômes, ce qui démontre que les bienfaits de l’acupuncture sont durables.

Aucun effet indésirable

Cette médecine traditionnelle chinoise semble donc être très efficace pour lutter contre les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes des femmes ménopausées. Dans un communiqué du site EurekAlert, Nancy Avis, auteure principale de cette étude explique que « Même si l’acupuncture ne fonctionne pas pour toutes les femmes, notre étude montre, qu’en moyenne, cette méthode réduit efficacement la fréquence des bouffées de chaleurs et cela jusqu’à six mois après l’arrêt du traitement« . De plus, « Plusieurs options non-hormonales s’offrent aux femmes pour traiter les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Aucune ne semble fonctionner pour tout le monde, mais notre étude montre que l’acupuncture pratiquée par un acupuncteur certifié peut aider certaines femmes, sans générer d’effets indésirables« , précise-t-elle en ajoutant que « Notre étude montre aussi que le bénéfice maximal se situe autour de huit séances d’acupuncture ».

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

bulletin Sihatmagazine

 

Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité de sihatmagazine a, abonnez-vous à notre newsletter.

Félicitation pour votre inscription.