Pages Menu
logo_sihat
Menu

Posté le 21 Juin, 2016 dans Actus, Les derniers articles

La consommation de boissons très chaudes cancérogène selon l’OMS

La consommation de boissons très chaudes cancérogène selon l’OMS

 

Le 15 juin à Lyon, un groupe de travail international composé de 23 experts, réuni par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence cancer de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a procédé à l’évaluation de la cancérogénicité du café, du maté, et des boissons consommées brûlantes.

« Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l’œsophage et que c’est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause », explique le Docteur Christopher Wild directeur du CIRC .

Les boissons très chaudes misent en cause

La consommation de boissons très chaudes a été classée comme probablement cancérogène pour l’homme (Groupe 2A).

Une boisson très chaude s’applique à une boisson consommée à une température supérieure à 65 °C.

Cette décision était fondée sur des données limitées provenant d’études épidémiologiques, qui ont montré une association positive entre le cancer de l’œsophage et le fait de boire des boissons très chaudes. Des études menées dans des régions comme la Chine, la République islamique d’Iran, la Turquie et l’Amérique du Sud, ou le maté sont traditionnellement bus très chauds (à environ 70 °C), ont montré que le risque de cancer de l’œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée.

Le cancer de l’œsophage est la huitième cause la plus fréquente de cancer dans le monde et l’une des principales causes de décès par cancer, avec environ 400 000 décès enregistrés en 2012 (5 % de tous les décès par cancer). On ne connaît pas la proportion de cas de cancer de l’œsophage qui peut être liée à la consommation de boissons très chaudes.

Le café non cancérogène pour l’homme

La consommation du café était inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’homme (Groupe 3).

Après examen approfondi de plus de 1000 études chez l’homme et l’animal, le Groupe de travail a estimé qu’il disposait d’indications insuffisantes globalement de la cancérogénicité de la consommation de café. Alors que la consommation de café avait été classée potentiellement cancérogène pour l’homme par le CIRC en 1991.

De nombreuses études épidémiologiques ont montré que la consommation de café n’a aucun effet cancérogène pour les cancers du pancréas, du sein, et de la prostate, et une réduction du risque a été observée pour les cancers du foie et de l’endomètre.

Le maté

Le maté est une infusion à base de feuilles séchées, il est consommé principalement en Amérique du Sud et dans une moindre mesure au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique du Nord.

Le maté est traditionnellement bu très chaud (à environ 70 °C), mais il peut aussi être consommé moins chaud ou froid.

Lors d’expériences sur des animaux ou dans le cadre d’études épidémiologiques, le maté consommé froid n’a pas montré d’effets cancérogènes.

La consommation de maté à des températures qui ne sont pas très chaudes était par conséquent inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’homme (Groupe 3).

Le CIRC fait partie de l’Organisation mondiale de la Santé, sa mission consiste à coordonner et à mener des recherches sur les causes du cancer chez l’homme et sur les mécanismes de la cancérogenèse, ainsi qu’à élaborer des stratégies scientifiques de lutte contre le cancer.

 

Source : IARC

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

bulletin Sihatmagazine

 

Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité de sihatmagazine a, abonnez-vous à notre newsletter.

Félicitation pour votre inscription.