Pages Menu
logo_sihat
Menu

Posté le 13 Juil, 2016 dans Actus, Les derniers articles

httpss://www.youtube.com/watch?v=KM1Na4OYqt8

Infection congénital du Virus Zika : on en sait un peu plus…

 

En novembre 2015, une augmentation subite de cas de microcéphalie signalée chez des nouveaux-nés au Brésil, a été attribué à l’infection congénitale du virus Zika responsable d’une épidémie qui frappe ce pays depuis la fin 2014. Entre novembre 2015 et février 2016, une étude menée par le ministère de la Santé brésilien en collaboration avec des universités brésiliennes, américaines et uruguayennes, nous permet d’en savoir un peu plus sur la menace sanitaire majeure que représente cette épidémie.

Cette étude a été réalisé sur la base d’une longue série de cas suspects, il s’agit des 1501 premiers cas néonatals de suspicion de Zika congénital inclus dans la base de données ouverte par le ministère de la Santé brésilien. Les observations des chercheurs leurs ont permis d’établir 5 catégories selon 3 critères : la notion de microcéphalie, les résultats des examens biologiques, et les neuroimageries disponibles.

Ainsi pour 899 cas le Zika a été mis hors de cause car les nouveau-nés présentaient une plus grande circonférence crânienne, une baisse de la mortalité à la première semaine (14/1000), et leurs mères étaient moins susceptibles d’avoir eu une éruption cutanée durant leur grossesse.

Parmi les 602 cas restant 76 cas ont été classé certains, 54 cas hautement probables, 181 cas modérément probables, et 291 cas possibles.

Ces résultats montrent que le pic de l’épidémie a eu lieu fin novembre 2015. Le syndrome congénital lié au virus Zika est une nouvelle maladie tératogène car de nombreux cas certains ou probables présentent des valeurs normales du périmètre crânien tandis que leurs mères ne signalent pas avoir eu une éruption cutanée durant leur grossesse. Autrement dit, certains cas de Zika n’entraînent pas de microcéphalie mais des anomalies cérébrales sans atteinte crânienne. Des critères de sélections doivent être révisés afin de détecter tous les nouveau-nés touchés.

 

Source :

Franca G et coll.: Congenital Zika virus syndrome in Brazil: a case series of the first 1501 live births with complete investigation.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

bulletin Sihatmagazine

 

Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité de sihatmagazine a, abonnez-vous à notre newsletter.

Félicitation pour votre inscription.